Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/1032

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


et vendangea la vigne de la terre, et en jeta les raisins dans la grande cuve de la colère de Dieu.

20 Et la cuve fut foulée hors de la ville, et le sang sortit de la cuve en telle abondance, que les chevaux en avaient jusqu’aux mors dans l’étendue de mille six cents stades.



JE vis dans le ciel un autre prodige, grand et admirable : c’étaient sept anges qui avaient en main sept plaies qui sont les dernières, parce que c’est par elles que la colère de Dieu est consommée.

2 Et je vis comme une mer de verre, mêlée de feu ; et ceux qui étaient demeurés victorieux de la bête, de son image, et du nombre de son nom, étaient sur cette mer comme de verre, et avaient des harpes de Dieu.

3 Ils chantaient le cantique de Moïse, serviteur de Dieu, et le cantique de l’Agneau, en disant : Vos œuvres sont grandes et admirables, ô Seigneur Dieu tout-puissant ! Vos voies sont justes et véritables, ô Roi des siècles !

4 Qui ne vous craindra, ô Seigneur ! et qui ne glorifiera votre nom ? Car vous seul êtes plein de bonté ; et toutes les nations viendront à vous, et vous adoreront, parce que vos jugements ont éclaté.

5 Après cela je vis que le temple du tabernacle du témoignage s’ouvrit dans le ciel.

6 Et les sept anges qui portaient les sept plaies sortirent du temple, vêtus d’un lin propre et blanc, et ceints sur la poitrine d’une ceinture d’or.

7 Car l’un des quatre animaux avait donné aux sept anges sept coupes d’or, pleines de la colère de Dieu, qui vit dans les siècles des siècles.

8 Et le temple fut tout rempli de fumée, à cause de la majesté et de la puissance de Dieu ; et nul ne pouvait entrer dans le temple jusqu’à ce que les sept plaies des sept anges fussent consommées.



J’ENTENDIS ensuite une voix forte qui venait du temple, et qui dit aux sept anges : Allez, répandez sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu.

2 Le premier s’en alla et répandit sa coupe sur la terre : et les hommes qui avaient le caractère de la bête, et ceux qui adoraient son image, furent frappés d’une plaie maligne et dangereuse.

3 Le second ange répandit sa coupe sur la mer : et elle devint comme le sang d’un mort ; et tout animal vivant mourut dans la mer.

4 Le troisième ange répandit sa coupe, sur les fleuves et sur les sources des eaux : et les eaux furent changées en sang.

5 Et j’entendis l’ange établi sur les eaux qui dit : Vous êtes juste, Seigneur ! vous qui êtes, et qui avez toujours été ; vous êtes saint dans ces jugements que vous avez exercés.

6 Parce qu’ils ont répandu le sang des saints et des prophètes, vous leur avez aussi donné du sang à boire : c’est ce qu’ils méritent.

7 J’en entendis un autre du côté de. l’autel, qui disait : Oui, Seigneur Dieu tout-puissant ! vos jugements sont véritables et justes.

8 Après cela le quatrième ange répandit sa coupe sur le soleil : et le pouvoir lui fut donné de tourmenter les hommes par l’ardeur du feu.

9 Et les hommes étant frappés d’une chaleur brûlante, blasphémèrent le nom de Dieu, qui tient ces plaies en son pouvoir ; et ils ne firent point pénitence pour lui donner gloire.

10 Le cinquième ange répandit sa coupe sur le trône de la bête : et son royaume devint ténébreux, et les hommes se mordirent la langue dans l’excès de leur douleur ;

11 et ils blasphémèrent le Dieu du ciel, à cause de leurs douleurs et de leurs plaies ; et ils ne firent point pénitence de leurs œuvres.

12 Le sixième ange répandit sa coupe sur le grand fleuve d’Euphrate : et son eau fut séchée pour préparer le chemin aux rois qui devaient venir d’Orient.

13 Je vis alors sortir de la gueule du dragon, de la gueule de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables a des grenouilles.

14 Ce sont des esprits de démons qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre pour les assembler au combat du grand jour du Dieu tout-puissant.

15 Je vais venir comme un larron, dit le Seigneur : heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu’il ne marche pas nu, et qu’on ne voie pas sa honte.

16 Et ces esprits assemblèrent ces rois au lieu qui est appelé en hébreu, Armagédon.

17 Le septième ange répandit sa coupe dans l’air : alors une forte voix sortant du trône, se fit entendre du temple du ciel, et dit : C’en est fait.

18 Aussitôt il se fit des éclairs, des bruits et des tonnerres, et un grand tremblement de terre, qui était tel qu’il n’y en eut jamais un si grand depuis que les hommes sont sur la terre.

19 La grande ville fut divisée en trois parties, et les villes des nations tombèrent, et Dieu se ressouvint de la grande Babylone, pour lui donner à boire le calice du vin de la fureur de sa colère.

20 Toutes les îles s’enfuirent, et les montagnes disparurent.

21 Et une grande grêle comme du poids