Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/1019

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


n’est point de Dieu ; et c’est là l’Antechrist, dont vous avez entendu dire qu’il doit venir ; et il est déjà maintenant dans le monde.

4 Mes petits enfants, vous l’avez vaincu, vous qui êtes de Dieu ; parce que celui qui est en vous, est plus grand que celui qui est dans le monde.

5 Ils sont du monde ; c’est pourquoi ils parlent selon l’esprit du monde, et le monde les écoute.

6 Mais pour nous, nous sommes de Dieu : celui qui connaît Dieu, nous écoute ; celui qui n’est point de Dieu, ne nous écoute point. C’est par là que nous connaissons l’Esprit de vérité et l’esprit d’erreur.

7 Mes bien-aimés, aimons-nous les uns les autres : car l’amour et la charité est de Dieu ; et tout homme qui aime, est né de Dieu, et il connaît Dieu.

8 Celui qui n’aime point, ne connaît point Dieu : car Dieu est amour.

9 C’est en cela que Dieu a fait paraître son amour envers nous, en ce qu’il a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui.

10 Et cet amour consiste en ce que ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais que c’est lui qui nous a aimés le premier, et qui à envoyé son Fils afin qu’il fût la victime de propitiation pour nos péchés.

11 Mes bien-aimés, si Dieu nous a aimés de cette sorte, nous devons aussi nous aimer les uns les autres.

12 Nul homme n’a jamais vu Dieu. Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous.

13 Ce qui nous fait connaître que nous demeurons en lui, et lui en nous, est qu’il nous a rendus participants de son Esprit.

14 Nous avons vu de nos yeux, et nous en rendons témoignage, que le Père a envoyé son Fils pour être le Sauveur du monde.

15 Quiconque donc aura confessé que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu.

16 Et nous avons connu et cru par la foi l’amour que Dieu a pour nous. Dieu est amour ; et ainsi quiconque demeure dans l’amour, demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.

17 La perfection de notre amour envers Dieu consiste à nous remplir de confiance pour le jour du jugement, parce que nous sommes tels en ce monde, que Dieu est lui-même.

18 La crainte ne se trouve point avec la charité ; mais la charité parfaite chasse la crainte : car la crainte est accompagnée de peine ; et celui qui craint, n’est point parfait dans la charité.

19 Aimons donc Dieu, puisque c’est lui qui nous a aimés le premier.

20 Si quelqu’un dit, J’aime Dieu, et ne laisse pas de haïr son frère, c’est un menteur. Car comment celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas ?

21 Et c’est de Dieu même que nous avons reçu ce commandement : Que celui qui aime Dieu, doit aussi aimer son frère.



QUICONQUE croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu ; et quiconque aime celui qui a engendré, aime aussi celui qui en a été engendré.

2 Nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, quand nous aimons Dieu, et que nous gardons ses commandements :

3 parce que l’amour que nous avons pour Dieu consiste à garder ses commandements ; et ses commandements ne sont point pénibles.

4 Car tous ceux qui sont nés de Dieu, sont victorieux du monde ; et cette victoire par laquelle le monde est vaincu, est l’effet de notre foi.

5 Qui est celui qui est victorieux du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?

6 C’est ce même Jésus-Christ qui est venu avec l’eau et avec le sang ; non-seulement avec l’eau, mais avec l’eau et avec le sang. Et c’est l’Esprit qui rend témoignage que Jésus-Christ est la vérité.

7 Car il y en a trois qui rendent témoignage dans le ciel, Le Père, le Verbe, et le Saint-Esprit ; et ces trois sont une même chose.

8 Et il y en a trois qui rendent témoignage dans la terre. L’esprit, l’eau, et le sang ; et ces trois sont une même chose.

9 Si nous recevons le témoignage des hommes, celui de Dieu est plus grand. Or ce témoignage de Dieu qui est plus grand, est celui qu’il a rendu au sujet de son Fils.

10 Celui qui croit au Fils de Dieu, a dans soi-même le témoignage de Dieu. Celui qui ne croit pas au Fils, fait Dieu menteur ; parce qu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu de son Fils.

11 Et ce témoignage est, que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que c’est en son Fils que se trouve cette vie.

12 Celui qui a le Fils, a la vie ; celui qui n’a point le Fils, n’a point la vie.

13 Je vous écris ces choses afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu.

14 Et ce qui nous donne de la confiance envers Dieu, c’est qu’il nous écoute en tout ce que nous lui demandons qui est conforme à sa volonté.

15 Car nous savons qu’il nous écoute