Page:Le Coran (Traduction de Savary, vol. 1), 1821.pdf/23

Cette page a été validée par deux contributeurs.


ABRÉGÉ
DE LA VIE
DE MAHOMET.
Tiré des meilleurs auteurs arabes et des traductions authentiques de la Sonna[1].

( Depuis la chute d’Adam, suivant Abul-Feda. 6163. — Depuis la naissance de J.-C. 578. — Avant l’hégire. 53. )


Mahomet[2], honoré parmi les mahométans du titre glorieux d’apôtre et de prophète, naquit à la Mecque[3] au commencement de la guerre de l’Éléphant[4]. Il eut


  1. La Sonna est une compilation de traditions dont l’autorité, chez les Mahométans, est égale à celle de la loi orale chez les Juifs.
  2. Les Arabes prononcent Mahammed, mais il ont tant de vénération pour ce nom, qu’ils ne le profèrent jamais sans ajouter : Elnabi, le prophète, ou Racoul-Allah, l’apôtre de Dieu.
  3. La Mecque est située dans une vallée stérile. Sa longueur est d’environ une lieue ; sa largeur de moitié. Ses environs n’offrent que des déserts et des rochers arides. Le puits de Zemzem, que l’Ange découvrit à Agar, est la seule source dont l’eau est potable. Les habitans suppléent à cette disette par des citernes où ils recueillent la pluie. Plusieurs entreprises pour y conduire les eaux des montagnes voisines n’avaient pas eu un heureux succès. Une des femmes de Soliman, empereur des Turcs, l’entreprit à ses frais, et eut la gloire de réussir.
  4. Cette guerre fut ainsi nommée, parce que Abraha, vice-roi de l’Arabie Heureuse, ayant déclaré la guerre aux coreïshistes vint, monté sur un éléphant, pour détruire le temple de la Mecque. Il périt avec son armée. Abul-Feda.
a
Ire. part.