Page:Laurencin, Delaporte - Monsieur et Madame Denis.pdf/3

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


MONSIEUR ET MADAME DENIS



Un salon vieux style. À droite, au premier plan, une cheminée avec pendule et flambeaux, ensuite une porte ; dans l’angle, une fenêtre ; au fond, au milieu, porte d’entrée ouvrant sur un vestibule ; dans l’angle de gauche, une fenêtre. À gauche, dernier plan, une porte conduisant à la cuisine et à un petit escalier. Sur l’avant-scène, un guéridon ; sur ce guéridon, une grande tête de poupée avec un bonnet ; à droite, une tête à perruque avec une grande perruque ; devant la cheminée, deux fauteuils à haut dossier ; au-dessus des portes latérales et face à face, les portraits des vieux époux Denis.





Scène PREMIÈRE.

NANETTE seule, achevant de plier des vêtements. — Fredonnant.


Souvenez-vous-en ! souvenez-vous-en !... La ! M. et madame Denis pourront revenir de la campagne si tôt qu’ils voudront... Voilà leurs hardes bien brossées, pliées. (Elle les met sur les fauteuils, puis va au guéridon où est la tête en carton.) Le bonnet de madame est monté. (Allant arranger les boucles de la perruque placée sur la tête de bois.) La perruque de monsieur frisée et poudrée... Est-elle belle !... C’est madame qui lui en a fait cadeau pour sa fête... à ce pauvre bonhomme... Elle l’aime encore tant ! (Souriant.) Je suis bien sûre que celle-là n’aura jamais planté autre chose sur la tête de son mari. (S’adressant à la poupée.) Pas vrai, madame ?... Tiens, elle ne se presse pas de répondre... Après ça... elle ne s’en souvient peut-être plus... à son âge !... Et dire que viendra une époque où, moi aussi, Nanette, je porterai des bonnets comme ça.

––––––––––Hélas ! un jour,
–––––––––––À mon tour,
––––––––La vieillesse me viendra !
––––––––––Ah ! ah ! ah ! ah !
––––––––D’avance je déplore