Page:Laurencin, Delaporte - Monsieur et Madame Denis.pdf/19

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


nette rassemble plusieurs chaises devant les mannequins.) Ces pauvres enfants ! Pourvu qu’ils aient le temps de rejoindre la voiture… (Elle écoute.) Voici le guet…. (Elle prend le flambeau qui est sur la cheminée et entre dans la chambre à droite. – Le théâtre est dans l’obscurité.)


Scène VII.

BELLEROSE, BRINDAMOUR, JOLICŒUR, LA VALEUR, LA RAMÉE, et quatre autres Soldats.


ENSEMBLE.
––––––––––––Marchons,
––––––––––––Marchons,
––––––Suivez mes pas, tous et sans bruit,
––––––Suivez ses
––––––––––Grâce à la nuit,
––––––Nos oiseaux seront pris au nid.

BRINDAMOUR.
––––––Mais la maison paraît déserte.

BELLEROSE.
––––––––––Marchons, marchons.

JOLICŒUR.
––––––Les tourtereaux ont pris l’alerte.

BELLEROSE.
––––––––––Cherchons, cherchons.

LA VALEUR.
––––––Auraient-ils fui par la fenêtre ?

BELLEROSE.
––––––––––Voyons, voyons.

LA RAMÉE.
––––––Blottis sous les meubles, peut-être ?

BELLEROSE.
––––––––––Fouillons, fouillons.

(Ils fouillent partout avec leur fusil, mais ils se heurtent à la barricade de chaises, et reculent.)

––––––––Surtout de la prudence,
––––––––Et point de violence.
––––––––––––Ensemble
––––––––––––Cherchons,
––––––––––––Marchons, etc.

(Cherchant en vain. – Perdant patience et frappant le plancher avec la crosse de son fusil.)

––––––––Holà ! ho ! chambrière !
––––––––À nous de la lumière !