Ouvrir le menu principal

Page:Lao-tseu traduit par Jules Besse.djvu/58

Cette page a été validée par deux contributeurs.



XXVI



Dès qu’on mit la gravité en pratique on commit des légèretés.

Dès qu’un prince pratiqua la maîtrise de soi, il y eut des hurluberlus qui en même temps furent des princes.

Voilà pourquoi, du lever du soleil à son coucher et pour toutes pratiques, les saints évitent de s’adonner à la maîtrise de soi et à la gravité.

Fût-il glorieux, regardé de tous et de loisir, le saint s’en tient à de rapides échanges d’idées tels que : Oui ou Comment cela se peut-il ?

Le saint peut avoir à lui dix mille chars : par le peu d’importance qu’il