Ouvrir le menu principal

Page:Lao-tseu traduit par Jules Besse.djvu/139

Cette page a été validée par deux contributeurs.


lement le pas sur le peuple sans que le peuple le lui envie.

Voilà pourquoi tout l’empire aime tant s’effacer devant le saint et s’efface devant lui sans jamais se lasser.

Voilà pourquoi le saint, ne contestant la première place à personne, ne rencontre personne pour la lui disputer.