Ouvrir le menu principal

Page:Lao-tseu traduit par Jules Besse.djvu/122

Cette page a été validée par deux contributeurs.


vers est le plus illusionné des hommes. Son illusion qui est de tous les jours est de toutes les illusions la plus opiniâtre.

Voilà pourquoi le saint laisse plutôt l’impression d’un homme qui semble bien arrivé à une perfection relative sans qu’on puisse dire précisément si on l’envie ou non.

Voilà pourquoi le saint laisse l’impression d’un homme qui semble plutôt anguleux sans qu’on puisse dire précisément s’il est ou non pointu.

Voilà pourquoi le saint laisse l’impression d’un homme qui fait l’effet d’être à sa place sans qu’on puisse dire précisément si l’on a oui ou non affaire à un déclassé.

Voilà pourquoi le saint laisse l’impression d’un homme qui semble irradier des lumières sans qu’on puisse jamais dire si l’on est ébloui ou pas.