Ouvrir le menu principal

Page:Lao-tseu traduit par Jules Besse.djvu/102

Cette page a été validée par deux contributeurs.



XLVIII



L’homme qui se livre aux agissements de l’étude veut chaque jour en savoir plus long. L’homme qui met en pratique la Doctrine, la connaissance qu’il a de la Doctrine de jour en jour diminue. Elle diminue et encore diminue jusqu’à ce qu’il perde de vue la Doctrine. Il perd de vue la Doctrine, et c’est alors qu’il la pratique dans toute son étendue.

C’est en persévérant jusqu’au bout à ne rien faire pour s’emparer de l’empire qu’on obtient l’empire.

L’homme qui en arrive aux agissements pour s’emparer de l’empire est insuffisant.