Page:Lambert - Le Mandarin.pdf/184

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



XV

LA GYMNASTIQUE ET LES SIX LIU


Pé-Kang comptait, parmi ses connaissances, le bienveillant général C…, qui, sachant le jeune Chinois avide de nouveautés, lui offrit d’assister à une séance de gymnastique et de musique ayant lieu dans une redoute près de Vincennes.

Rendez-vous fut pris au chemin de fer de la Bastille. Au jour convenu, le mandarin y trouva le général C…, et bientôt tous deux, assis en face l’un de l’autre, considéraient par la portière