Page:Laclos - Les liaisons dangereuses, 1782, T01.djvu/78

Cette page a été validée par deux contributeurs.
76 les liaisons
Laclos - Liaisons, 1782, T1, L2.png

LETTRE XII.

Cécile Volanges à la Marquise de Merteuil.

Maman est incommodée, Madame ; elle ne sortira point, & il faut que je lui tienne compagnie : ainsi je n’aurai pas l’honneur de vous accompagner à l’Opéra. Je vous assure que je regrette bien plus de ne pas être avec vous que le Spectacle. Je vous prie d’en être bien persuadée. Je vous aime tant ! Voudriez-vous bien dire à M. le chevalier Danceny que je n’ai point le Recueil dont il m’a parlé, & que s’il peut me l’apporter demain, il me fera grand plaisir ? S’il vient aujourd’hui, on lui dira que nous n’y sommes pas ; mais c’est que Maman ne veut recevoir personne. J’espere qu’elle se portera mieux demain.

J’ai l’honneur d’être, &c.

De… ce 13 Août 17**.