Page:Lacerte - A la poursuite d'un chapeau, 1932.djvu/77

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
81
La Nymphe des Brumes

— Monsieur Ivan, lui dit Xsis un jour, vous ne devriez pas vous promener ainsi dans la brume ; c’est presque mortel pour vous, cette humidité !

Mais Ivan avait haussé les épaules, pour toute réponse.

C’est vers la fin du mois de mai qu’Ivan aperçut pour la première fois la Nymphe des Brumes. Du côté est de l’île, les bords de la Marmite du Diable étaient, par places, quelques peu écorchés. En un certain endroit, à une dizaine de pieds du sol, le rocher était fendu, de manière à former deux murs distincts, ayant entre eux un espace de trois pieds au plus.

Un matin, Ivan s’étant éloigné de nouveau de la maison, s’en alla vers l’est, pour voir la brume se lever. Rien n’intéressait le pauvre garçon comme de voir le voile blanc des brumes se lever lentement sur les décors agrestes de l’île.