Page:Lacerte - A la poursuite d'un chapeau, 1932.djvu/29

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
33
À la Poursuite d’un Chapeau

Levant les yeux vers le Tabernacle, pendant son action de grâces, Viola aperçut soudain… Mais… ce jeune homme qui venait de recevoir la sainte Hostie… comme il ressemblait à George !… Ciel ! c’était George, George son frère, son cher grand frère, qui faisait, lui aussi, sa première communion !

Viola faillit crier, tant sa surprise et sa joie furent grandes.

Oui, grâce au saint prêtre qu’il avait rencontré le jour où il avait perdu son chapeau, George s’était décidé d’embrasser la religion catholique, et maintenant, plus rien ne divisait ce frère et cette sœur, si bien faits pour s’entendre et s’aimer.

Quand le prêtre passe par la ville maintenant, portant sur lui le Saint Viatique, George ne se contente pas d’enlever son chapeau ; chaque fois, il se met à genoux pour réciter une fervente prière et demander humblement la bénédiction de CELUI qui passe.