Page:Lacerte - A la poursuite d'un chapeau, 1932.djvu/13

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

George Forester partit donc seul, en promettant à sa femme de lui écrire souvent. Une amie intime de Mme Forester, Mlle Lina, vint passer avec la mère du petit George le temps de l’absence de M. Forester.

Il y avait trois semaines que le mari de Viola était parti, quand, un soir, le petit George tomba malade du croup, affreuse maladie, qui, parfois, emporte un enfant, dans l’espace de quelques heures.

Le médecin, mandé en toute hâte, ne put cacher à la jeune mère la gravité de l’état de son bébé : il allait mourir… Il ne passerait pas la nuit ; rien, excepté un miracle, ne pouvait le sauver.

Vers les deux heures du matin, le petit George eut une terrible crise d’étouffements, suivie de convulsions, puis il tomba dans le coma… Oui, c’était fini ! l’enfant se mourait !