Page:L’Enfant du plaisir, ou les délices de la jouissance, 1803.djvu/61

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
( 49 )


naissait fort bien, appréhendait de se montrer ; son amante qui probablement n’ignorait rien, rougissait chaque fois qu’elle approchait de nous et se retirait brusquement.

Constance m’excitait tout bas à leur parler…, Lucas, — Monsieur, — Comment vous portez-vous, mon ami ? — Bien monsieur ; vous me faites honneur, vous avez bien de la bonté. — Et votre aimable petite amie ? — Vous la voyez monsieur, elle se porte aussi bien que moi ? — J’en suis charmé ; mais dites-moi entre nous, entre amis, où avez-vous pu vous sauver hier après nous avoir parlé ! — Ah ! ah ! oui, vraiment, je suis bien embarrassé… C’est monsieur, qu’est le monsieur ; tu sais bien Lisette je que t’ai conté que… Lisette, reprit en baissant les yeux, dame moi je ne sais pas. — Il me répondit alors, monsieur, je m’suis

5