Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/358

Cette page n’a pas encore été corrigée


3^4 LES MANUSCRITS DE LEONARD DE VINCI

des ; dès lors la concavité a toujours une plus grande courbure que le muscle.

26 V. Perspective végétale.

27 r. Description de l'orme.

27 V.

Représentation des arbres.

28 r. Description du noyer.

28 V. Lumières et reflets du feuillage.

29 r Description du sureau.

29 V.

Pour les choses égales, il a telle propor- tion de grandeur à grandeur que celle de distance à distance, de l'œil qui les voit.

�� �