Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/202

Cette page n’a pas encore été corrigée


178 LES MANUSCRITS DE LÉONARD DE VINCI

vertu qui s'éveillent au cri des louanges ; par leurs études ils croissent honorablement, s'élevant toujours davantage et les méchants fuient à ce cri, se retirant des vertueux.

Le lion encore couvre sa piste pour ne pas laisser d'indice de son passage à ses ennemis. Ceci s'adresse aux capitaines de celer les secrets de leur esprit, afin que l'ennemi ne connaisse pas leurs desseins.

18 V.

Tarentule. — La morsure de la tarentule maintient 1 homme dans l'état où il était quand il fut mordu.

Duc et Chouette. — Ceux-ci châtient ceux qui s'escriment contre eux en les privant de

vie, ainsi l'a ordçnné la Nature, pour qu'ils se nourrissent.

19 r.

U Eléphant . — Il est naturellement probe, prudent, équitable et observateur de la reli- gion, ce qui est rare parmi les hommes.

Quand la lune se renouvelle, ils descendent au fleuve et se purifient solennellement et

�� �