Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/182

Cette page n’a pas encore été corrigée


158 LES MANUSCRITS DE LÉONARD DE VINCI

Croquis d'une tête mûre de face avec les carrés, deux autres têtes, l'une mûre, l'autre juvénile^ toutes deux de profil, traitées en carrés.

L'oreille est de même longueur que le nez. L'espace entre les deux yeux est égal à la largeur d'un œil.

De profil, l'oreille tombe au milieu du cou.

63 V. Sur les courants.

64 r.

Ce que c'est que la lune ?

Elle n'est pas lumineuse par elle-même, mais elle est apte à recevoir la lumière comme le miroir, l'eau ou autre corps luisant. Elle s'accroît à l'orient et à l'occident, comme le soleil et les autres planètes, par la raison qu'un corps lumineux s'accroît en s'éloignant. Toute planète ou étoile est plus éloignée de nous de 3500 quand elle se trouve au-dessus de notre tête. Si tu vois le reflet du soleil ou de la lune dans l'eau, leur grandeur te paraîtra la même que dans le ciel. Eloigne toi d'un ïnillç, elle te paraîtra 100 fois plus grande ; si

�� �