Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/133

Cette page n’a pas encore été corrigée


LES MANUSCRITS DE LEONARD DE VINCI lOQ

8 r.

Armes primitives.

Lucrèce, dans le troisième des choses na- turelles, nomme « les mains, les ongles et les dents furent les premières armes », comme étendard ou faisceau d'herbes lié à une perche.

Mines et contremines.

9 r.

Ancres de combats.

9 V.

Machine d'Archimède pour le combat naval.

10 r.

Pour maintenir le don principal de la na- ture, c'est-à-dire la liberté, je trouve moyen d'attaquer et de se défendre, étant assiégé par les ambitieux tyrans. Et d abord, je par- lerai de la position des murs, et encore pour que les peuples puissent conserver leurs bons et justes seigneurs.

(Suivent mêlés des Jivms anciens Je -'{lies, de tnachines et d'armes).

��i\

�� �