Page:Kempis - De l’Imitation de Jésus-Christ, traduction Brignon, Bruyset, 1718.djvu/63

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

de Dieu, mettons-nous dans les meilleures dispositions qu’il sera possible, & comportons-nous avec autant de pieté & d’exactitude en l’observance de nos regles, que s’il nous falloit bien-tôt recevoir le prix de nos bonnes œuvres.

Et si Dieu differe à nous couronner, ne nous en prenons qu’à nous-mêmes ; croyons que nous n’avons pas encore tout ce qu’il faut pour être digne de cette gloire, où nous n’entrerons que dans le temps que sa Providence a marqué.

Tâchons seulement de nous disposer un peu mieux que nous n’avons fait jusques ici à bien mourir.

Heureux, dit le Fils de Dieu dans Saint Luc, heureux est le serviteur que son maître venant au logis, trouvera veillant ! Je vous dis en verité qu’il le fera maître de tous ses biens[1].


CHAPITRE XX.
De l’amour de la retraite & du silence.

CHerchez un temps propre pour penser à vous, & souvenez vous à toute heure des bienfaits de Dieu.

Ne vous amusez point à lire des livres curieux : lisez-en qui servent plûtôt à donner de la componction, qu’à faire passer agréablement le temps.

Si vous ayez soin d’éviter les en-

  1. Luc. 12. 43.