Page:Kempis - De l’Imitation de Jésus-Christ, traduction Brignon, Bruyset, 1718.djvu/344

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

intention pure d’y honorer Dieu.

Examinez donc serieusement vôtre conscience, & n’obmettez rien pour la purifier ; de sorte qu’après une contrition sincere, & une humble confession, il n’y reste aucune tache, qui doive vous éloigne de l’Autel.

Ayez une vraye douleur de tous vos pechez en general ; mais concevez un regret particulier des fautes où vous tombez le plus souvent.

Et si le tems vous le permet, confessez à Dieu dans le fond de vôtre cœur tous les excès ou vous porte le déreglement de vos passions.

Gemissez de vous voir encore si sensuel & si mondain, si immortifié, si plein de desirs & de mouvemens impurs ;

Si peu appliqué à la garde de vos sens, si rempli de vaines imaginations ;

Si facile à vous épancher au dehors, si peu soigneux de vôre intérieur ;

Si porté à vous divertir & à rire, si dur à la componction & aux pleurs ;

Sı prompt à chercher vos commoditez, si lent à embrasser les rigueurs de la penitence ;

Si curieux de voir d’agréables choses & d’en entendre de nouvelles ; si ennemi des exercises bas & humilians ;