Ouvrir le menu principal

Page:Jules Verne - L’Île mystérieuse.djvu/596

Cette page a été validée par deux contributeurs.
596
l'île mystérieuse.

Cyrus Smith resta d’abord pensif. Puis, il murmura encore ces paroles :

« Oui ! le capitaine avait raison ! Là est le danger, et un danger terrible ! »

Ayrton ne dit rien, mais, sur un signe de Cyrus Smith, il reprit ses avirons, et, une demi-heure après, l’ingénieur et lui sortaient de la crypte Dakkar.


CHAPITRE XIX

Le récit que fait Cyrus Smith de son exploration. — On active les travaux de construction. — Une dernière visite au corral. — Le combat entre le feu et l’eau. — Ce qui reste à la surface de l’île. — On se décide à lancer le navire. — La nuit du 8 au 9 mars.


Le lendemain matin, 8 janvier, après une journée et une nuit passées au corral, toutes choses étant en état, Cyrus Smith et Ayrton rentraient à Granite-house.

Aussitôt, l’ingénieur rassembla ses compagnons, et il leur apprit que l’île Lincoln courait un immense danger, qu’aucune puissance humaine ne pouvait conjurer.

« Mes amis, dit-il, — et sa voix décelait une émotion profonde, — l’île Lincoln n’est pas de celles qui doivent durer autant que le globe lui-même. Elle est vouée à une destruction plus ou moins prochaine, dont la cause est en elle, et à laquelle rien ne pourra la soustraire ! »

Les colons se regardèrent et regardèrent l’ingénieur. Ils ne pouvaient le comprendre.

« Expliquez-vous, Cyrus ! dit Gédéon Spilett.

— Je m’explique, répondit Cyrus Smith, ou plutôt, je ne ferai que vous transmettre l’explication que, pendant nos quelques minutes d’entretien secret, m’a donnée le capitaine Nemo.

— Le capitaine Nemo ! s’écrièrent les colons.

— Oui, et c’est le dernier service qu’il a voulu nous rendre avant de mourir !

— Le dernier service ! s’écria Pencroff ! Le dernier service ! Vous verrez que, tout mort qu’il est, il nous en rendra d’autres encore !

— Mais que vous a dit le capitaine Nemo ? demanda le reporter.

— Sachez-le donc, mes amis, répondit l’ingénieur. L’île Lincoln n’est pas dans les conditions où sont les autres îles du Pacifique, et une disposition