Ouvrir le menu principal

Page:Jules Verne - L’Île mystérieuse.djvu/562

Cette page a été validée par deux contributeurs.
562
l'île mystérieuse.

Le fil était là, accroché aux saillies du roc.

« En avant ! » dit Cyrus Smith.

Et les deux avirons, plongeant dans les eaux noires, enlevèrent l’embarcation.

Le canot marcha pendant un quart d’heure encore, et, depuis l’ouverture de la caverne, il devait avoir franchi une distance d’un demi-mille, lorsque la voix de Cyrus Smith se fit entendre de nouveau.

« Arrêtez ! » dit-il.

Le canot s’arrêta, et les colons aperçurent une vive lumière qui illuminait l’énorme crypte, si profondément creusée dans les entrailles de l’île.

Il fut alors possible d’examiner cette caverne, dont rien n’avait pu faire soupçonner l’existence.

À une hauteur de cent pieds s’arrondissait une voûte, supportée sur des fûts de basalte qui semblaient avoir tous été fondus dans le même moule. Des retombées irrégulières, des nervures capricieuses s’appuyaient sur ces colonnes que la nature avait dressées par milliers aux premières époques de la formation du globe. Les tronçons basaltiques, emboîtés l’un dans l’autre, mesuraient quarante à cinquante pieds de hauteur, et l’eau, paisible malgré les agitations du dehors, venait en baigner la base. L’éclat du foyer de lumière, signalé par l’ingénieur, saisissant chaque arête prismatique et les piquant de pointes de feux, pénétrait pour ainsi dire les parois comme si elles eussent été diaphanes et changeait en autant de cabochons étincelants les moindres saillies de cette substruction.

Par suite d’un phénomène de réflexion, l’eau reproduisait ces divers éclats à sa surface, de telle sorte que le canot semblait flotter entre deux zones scintillantes.

Il n’y avait pas à se tromper sur la nature de l’irradiation projetée par le centre lumineux dont les rayons, nets et rectilignes, se brisaient à tous les angles, à toutes les nervures de la crypte. Cette lumière provenait d’une source électrique, et sa couleur blanche en trahissait l’origine. C’était là le soleil de cette caverne, et il l’emplissait tout entière.

Sur un signe de Cyrus Smith, les avirons retombèrent en faisant jaillir une véritable pluie d’escarboucles, et le canot se dirigea vers le foyer lumineux, dont il ne fut bientôt plus qu’à une demi-encâblure.

En cet endroit, la largeur de la nappe d’eau mesurait environ trois cent cinquante pieds, et l’on pouvait apercevoir, au delà du centre éblouissant, un énorme mur basaltique qui fermait toute issue de ce côté. La caverne s’était