Ouvrir le menu principal

Page:Jules Verne - L’Île mystérieuse.djvu/425

Cette page a été validée par deux contributeurs.
425
le secret de l'île.

Il respira, et, se haussant sur les chaînes... (Page 430.)

couleur du pavillon arboré. C’était bien celui des écumeurs de mer ! C’était celui que devait porter le Duncan, si les convicts avaient réussi dans leurs criminels projets !

On ne perdit pas de temps à discuter.

« Mes amis, dit Cyrus Smith, peut-être ce navire ne veut-il qu’observer le littoral de l’île ? Peut-être son équipage ne débarquera-t-il pas ? C’est une chance. Quoi qu’il en soit, nous devons tout faire pour cacher notre présence ici. Le moulin, établi sur le plateau de Grande-Vue, est trop facilement reconnaissable. Qu’Ayrton et Nab aillent en démonter les ailes. Dissimulons également, sous des branchages plus épais, les fenêtres de Granite-house. Que tous