Ouvrir le menu principal

Page:Jules Verne - L’Île mystérieuse.djvu/368

Cette page a été validée par deux contributeurs.
368
l'île mystérieuse.

« Qui êtes-vous ? » demanda-t-il à Cyrus Smith. (Page 366.)

— Et ils ne le trouveront plus, dit Harbert.

— Mais alors, reprit Pencroff, il faudrait retourner, et…

— Mes amis, dit Cyrus Smith, ne traitons pas cette question avant de savoir à quoi nous en tenir. Je crois que ce malheureux a souffert, qu’il a durement expié ses fautes, quelles qu’elles soient, et que le besoin de s’épancher l’étouffe. Ne le provoquons pas à nous raconter son histoire ! Il nous la dira sans doute, et, quand nous l’aurons apprise, nous verrons quel parti il conviendra de suivre. Lui seul, d’ailleurs, peut nous apprendre s’il a conservé plus que l’espoir, la certitude d’être rapatrié un jour, mais j’en doute !

— Et pourquoi ? demanda le reporter.