Ouvrir le menu principal

Page:Jules Verne - L’Île mystérieuse.djvu/353

Cette page a été validée par deux contributeurs.
353
l'abandonné.

« Un feu ! un feu ! » s'écria Pencroff. (Page 356.)

être était tombé, si ce n’est que son emprisonnement sur l’îlot datait de loin déjà, et qu’après y être arrivé raisonnable, l’isolement l’avait réduit à un tel état ?

Le reporter eut alors l’idée que la vue du feu agirait peut-être sur lui, et, en un instant, une de ces belles flambées qui attirent même les animaux illumina le foyer.

La vue de la flamme sembla d’abord fixer l’attention du malheureux ; mais bientôt il recula, et son regard inconscient s’éteignit.

Évidemment, il n’y avait rien à faire, pour le moment du moins, qu’à le ramener à bord du Bonadventure, ce qui fut fait, et là il resta sous la garde de Pencroff.

Harbert et Gédéon Spilett retournèrent sur l’îlot pour y terminer leurs opéra-