Ouvrir le menu principal

Page:Jules Verne - L’Île mystérieuse.djvu/300

Cette page a été validée par deux contributeurs.
300
l'île mystérieuse.

Il s’ensuivit donc que le lendemain, au moyen du sextant, l’ingénieur fit les observations nécessaires pour vérifier les coordonnées qu’il avait déjà obtenues, et voici quel fut le résultat de son opération :

Sa première observation lui avait donné pour la situation de l’île Lincoln :

En longitude ouest : de 150° à 155° ;
En latitude sud : de 30° à 35°.

La seconde donna exactement :

En longitude ouest : 150° 30’;
En latitude sud : 34° 57’.

Ainsi donc, malgré l’imperfection de ses appareils, Cyrus Smith avait opéré avec tant d’habileté, que son erreur n’avait pas dépassé cinq degrés.

« Maintenant, dit Gédéon Spilett, puisque, en même temps qu’un sextant, nous possédons un atlas, voyons, mon cher Cyrus, la position que l’île Lincoln occupe exactement dans le Pacifique. »

Harbert alla chercher l’atlas, qui, on le sait, avait été édité en France, et dont, par conséquent, la nomenclature était en langue française.

La carte du Pacifique fut développée, et l’ingénieur, son compas à la main, s’apprêta à en déterminer la situation.

Soudain, le compas s’arrêta dans sa main, et il dit :

« Mais il existe déjà une île dans cette partie du Pacifique !

— Une île ? s’écria Pencroff.

— La nôtre, sans doute ? répondit Gédéon Spilett.

— Non, reprit Cyrus Smith. Cette île est située par 153° de longitude et 37° 11’ de latitude, c’est-à-dire à deux degrés et demi plus à l’ouest et deux degrés plus au sud que l’île Lincoln.

— Et quelle est cette île ? demanda Harbert.

— L’île Tabor.

— Une île importante ?

— Non, un îlot perdu dans le Pacifique, et qui n’a jamais été visité peut-être !

— Eh bien, nous le visiterons, dit Pencroff.

— Nous ?

— Oui, monsieur Cyrus. Nous construirons une barque pontée, et je me charge de la conduire. — À quelle distance sommes-nous de cette île Tabor ?

— À cent cinquante milles environ dans le nord-est, répondit Cyrus Smith.

— Cent cinquante milles ! Et qu’est cela ? répondit Pencroff. En quarante-huit heures et avec un bon vent, ce sera enlevé !