Page:Isis Copia - Fleurs de rêve, 1911.pdf/97

Cette page a été validée par deux contributeurs.




CORNES DE HETTIN



Voisines du Thabor ! sept cents ans de silence
Pèsent sur vos sommets, ô Cornes de Hettin !
Mais il me semble ouïr, dans leur vague impuissance,
Les échos murmurer le nom de Saladin !

Jésus et Saladin, deux noms d’antique gloire,
Tout dans ces lieux déserts parle de vos exploits ;
Saladin et Jésus, le sabre et le ciboire,
La haine et le pardon, le Croissant et la Croix !

Ces régions, aujourd’hui d’apparence si calme,
Ont jadis retenti de sauvages clameurs,
Clameurs de guerre et de massacres et d’alarme,
Réveillant les échos dans les lointains dormeurs.