Page:Isis Copia - Fleurs de rêve, 1911.pdf/79

Cette page a été validée par deux contributeurs.




EN FORÊT



La douce rosée
En molle fusée
Inonde mes yeux ;
La brise module
Et sa plainte ondule
Dans le fond des cieux.

Son frisson caresse
La branche qui tresse
À mes pieds ses nœuds ;
La feuille frissonne
Et l’oiseau chantonne
En rythmant ses vœux.