Ouvrir le menu principal

Page:Isis Copia - Fleurs de rêve, 1911.pdf/3

Cette page a été validée par deux contributeurs.




À la grande âme triste et douce
de
LAMARTINE.



HOMMAGE
D’UN JEUNE CŒUR QUI L’AIME.