Page:Innocent Borisov - Acathiste.djvu/52

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Verset. Je frapperai le Pasteur et les brebis s’enfuiront.

Aujourd’hui s’est accompli le jugement du monde, aujourd’hui le prince du monde est chassé et rejeté : ayant perdu la première sainteté, troublé et effrayé il reste à présent devant le Maître du ciel et de la terre ; et Vous, mon Sauveur, Vous êtes apparu Vainqueur du péché, de la mort et de l’enfer.

Verset. Sur mon dos les pécheurs ont commis et continué leurs impiétés.

Malgré mes péchés continuels, par lesquels je renouvelle sans cesse Votre crucifiement, Vous ne Vous détournez point de moi en mourant, ô Seigneur, mais inclinant Votre tête, Vous me pardonnez, en m’appelant à Vous.

Gloire au Père, au Fils et au St-Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Venez, louons Joseph d’impérissable mémoire, qui dans la nuit est venu chez Pilate et lui demanda Celui qui est la vie de nous tous : donne-moi cet homme étrange que le disciple pervers a trahi et livré à la mort ; donne-moi cet homme étrange, que la Vierge voyant suspendu à la croix, pénétrée d’une douleur maternelle, disait avec gémissements : malheur à moi, mon Fils ! malheur à moi, ma lumière et le fruit bien-aimé de mes entrailles ! Ce qui a été prédit par Siméon, s’est