Page:Innocent Borisov - Acathiste.djvu/48

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de Nazareth Roi des Juifs ! c’est devant Votre Père le témoignage, que Vous avez bien rempli sa volonté ; je Vous prie, ô Seigneur, inscrivez-moi dans le livre de la vie.

Maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

Ne me délaissez point seule, remplie de douleur, mais hâtez-Vous de me consoler, ma consolation, Vous a dit la Vierge. Et moi, que puis-je Vous donner, ô mon Jésus ? entrez dans mon cœur, et que ce ne soit plus moi, mais Vous qui habitiez en moi et moi en Vous.


Cantique.[1]


Votre palais nuptial, Ô mon Sauveur, s’ouvre devant moi, dans toute sa magnificence ; mais je ne possède point le vêtement de noce qui m’en permettrait l’entrée. Venez donc rendre son éclat à la robe souillée de mon âme, ô Père de lumière, et accordez-moi le salut.

Gloire au Père, au Fils et au St-Esprit.

Mon Seigneur, dans une heure Vous avez purifié et

  1. Ce cantique se nomme φωταγωγιϰόν (lumineuse), parce qu’il renferme la prière dans laquelle nous prions Dieu de nous envoyer sa lumière céleste, et d’éclairer notre âme pour lui chanter les louanges qui suivent immédiatement ce cantique.