Page:Ibsen - Peer Gynt, trad. Prozor, 1899.djvu/95

Cette page a été validée par deux contributeurs.
62
PEER GYNT

PEER GYNT (passant son doigt sur sa gorge)

Aussi vrai que je m’appelle Peer. Aussi vrai que tu es belle. Veux-tu être à moi ? Tu verras comme je suis gentil et délicat. Pas de laine à dévider, pas de toile à tisser. Rien à faire. Et manger toute la journée. Jamais tu ne seras tirée par les cheveux.


LA FEMME EN VERT

Et jamais battue ?


PEER GYNT

À quoi penses-tu ? Un fils de roi a-t-il jamais frappé une femme ? Ce n’est pas l’usage.


LA FEMME EN VERT

Tu es fils de roi ?


PEER GYNT

Oui.


LA FEMME EN VERT

Et moi, je suis fille du Roi de Dovre[1].


PEER GYNT

Vraiment ? Tiens, tiens ! Ça se trouve bien.


LA FEMME EN VERT

Mon père a son château dans les Ronden.

  1. Personnage légendaire. Dovre est un pâté de montagnes dans le Gudbrandsdal, en Norvège.