Page:Ibsen - Peer Gynt, trad. Prozor, 1899.djvu/66

Cette page a été validée par deux contributeurs.
33
ACTE PREMIER

LE MARIÉ

Ouvrir.


LE PÈRE (furieux, à demi voix)

Tu es bon à mettre au râtelier !


LA MÈRE

Ne le gronde pas. Le pauvre gars ! Ça s’arrangera. (Ils s’en vont d’un autre côté.)


UN GARS (venant de la danse avec plusieurs autres)

Un peu d’eau-de-vie, Peer ?


PEER GYNT

Non.


LE GARS

Rien qu’un petit coup ?


PEER GYNT (regardant d’un air sombre)

En as-tu sur toi ?


LE GARS

Peut-être bien. (Il retire un petit flacon de sa poche et boit.) Ah ! ça fait du bien ! Tu n’en veux pas ?


PEER GYNT

Laisse-moi goûter ! (Il boit.)


UN AUTRE

Maintenant, il faut goûter de la mienne.


PEER GYNT

Non !