Page:Ibsen - Peer Gynt, trad. Prozor, 1899.djvu/61

Cette page a été validée par deux contributeurs.
28
PEER GYNT

ASLAK (aux filles)

S’il vous parle, ne l’écoutez pas.


UNE FILLE (aux autres)

Non. Faisons semblant de ne pas le voir.


PEER GYNT (arrive, tout échauffé, les yeux brillants, s’arrête au milieu du groupe et frappe des mains)

Quelle est la plus gaillarde de la bande ?


UNE FILLE (dont il s’est approché)

Ce n’est pas moi.


UNE AUTRE (de même)

Ni moi.


UNE TROISIÈME

Ni moi.


PEER GYNT (à une quatrième)

Alors viens, toi, avant qu’il s’en présente une meilleure.


LA FILLE (se détournant)

Je n’ai pas le temps.


PEER GYNT (à une cinquième)

Ce sera donc toi !


LA FILLE (s’éloignant)

Je vais rentrer.


PEER GYNT

Ce soir ? As-tu perdu le sens ?