Page:Ibsen - Peer Gynt, trad. Prozor, 1899.djvu/34

Cette page a été validée par deux contributeurs.



PEER GYNT


ACTE PREMIER


(Un espace boisé près de l’enclos d’Aase. En bas, un torrent. De l’autre côté, un vieux moulin. Chaude journée d’été.)

(Peer Gynt, garçon de vingt ans, solide et bien bâti, descend le sentier, suivi de sa mère Aase, petite et délicate. Elle le gronde et paraît furieuse.)



Aase

Tu mens, Peer.


Peer Gynt (sans s’arrêter)

Non, je ne mens pas.


Aase

Alors jure-moi que c’est vrai.


Peer Gynt

Pourquoi veux-tu que je le jure ?


Aase

Tu vois bien : tu n’oses pas. Fi, le vilain ! Tout cela, ce ne sont que des histoires.


Peer Gynt (s’arrêtant)

Non, — c’est vrai d’un bout à l’autre.


Aase (se plaçant devant lui)

Tu n’as pas honte de mentir à ta mère ? Ah çà ! tu t’en vas chasser le renne dans les fjaells pen-