Page:Ibsen - Peer Gynt, trad. Prozor, 1899.djvu/229

Cette page a été validée par deux contributeurs.
196
PEER GYNT

LE PASSAGER

Je vois que vous n’êtes pas bien disposé en ce moment. Mais cela peut changer. (Avec un aimable salut.) Nous nous rencontrerons au fond de l’eau, et peut-être avant. J’espère vous trouver alors de meilleure humeur. (Il entre dans les cabines.)


PEER GYNT

Quels répugnants personnages que ces hommes de science ! En voilà un mécréant ! (Au maître d’équipage qui passe devant lui.) Un instant, l’ami ! Quel est ce fou que vous avez comme passager à bord ?


LE MAITRE D’ÉQUIPAGE

Un passager ? Je ne sache pas que nous en ayons d’autres que vous.


PEER GYNT

Vous n’en avez pas d’autres ? Ça devient de plus en plus étrange. (Au pilotin.) Qui est-ce qui vient de descendre dans les cabines ?


LE PILOTIN

Le chien de bord, Monsieur. (Il passe.)


LA VIGIE (criant)

Terre tout près !


PEER GYNT

Mon coffre ! Ma caisse ! Tout sur le pont !