Page:Hugo - Actes et paroles - volume 7.djvu/129

Cette page n’a pas encore été corrigée



III LA 100e REPRÉSENTATION DE NOTRE-DAME DE PARIS

— 13 OCTOBRE-


Extrait du Rappel :

La centième représentation de Notre-Dame de Paris a eu l’éclat de la première. On savait que Victor Hugo y assisterait, et la foule était accourue au théâtre des Nations avec un double empressement pour le drame et pour le poète. Les artistes ont joué avec leur talent, et on peut dire de tout leur cœur. Jamais Mme Laurent n’avait été plus tragique dans la Sachette, jamais Mlle Alice Lody plus charmante dans la Esmeralda, jamais Lacressonnière plus profondément touchant dans Quasimodo. Après le dernier acte, la toile s’est relevée, tous les acteurs de la pièce, petits et grands, étaient en scène, et Mme Laurent a dit ces beaux vers de Théodore de Banville :

    O peuple frissonnant, ému comme une femme
    Heureux de savourer la douleur et l’effroi.
    Tu vins cent fois de suite applaudir notre drame
    Où l’âme de Hugo pleure et gémit sur toi.