Page:Hugo - Actes et paroles - volume 3.djvu/113

Cette page n’a pas encore été corrigée



III CINQUIÈME ANNIVERSAIRE DU 24 FÉVRIER 1848

24 février 1854.


Citoyens,

Une date, c’est une idée qui se fait chiffre ; c’est une victoire qui se condense et se résume dans un nombre lumineux, et qui flamboie à jamais dans la mémoire des hommes.

Vous venez de célébrer le 24 Février 1848 ; vous avez glorifié la date passée ; permettez-moi de me tourner vers la date future.

Permettez-moi de me tourner vers cette journée, sœur encore ignorée du 24 Février, qui donnera son nom à la prochaine révolution, et qui s’identifiera avec elle.

Permettez-moi d’envoyer à la date future toutes les aspirations de mon âme.

Qu’elle ait autant de grandeur que la date passée, et qu’elle ait plus de bonheur !

Que les hommes pour qui elle resplendira soient fermes et purs, qu’ils soient bons et grands, qu’ils soient justes, utiles et victorieux, et qu’ils aient une autre récompense que l’exil !