Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Théâtre, tome IV.djvu/65

Cette page n’a pas encore été corrigée


ona Rose|c}}

Ma crainte,

C'est de te voir toucher cette croix, chose sainte.


Don Sanche


 Elle sera plus sainte après l'avoir sauvé.

Je l'arrache, et Jésus m'approuve.

Il déracine la croix de fer.


Dona Rose


, se signant devant la croix.

O crux, ave !


Don Sanche


, examinant la croix qu'il tient des deux mains.

Bonne barre de fer. Maintenant, une pierre.

Il roule un bloc de roc près du tombeau, et en fait le point d'appui du levier. Il introduit la pointe de la hampe de la croix sous la dalle, et tous deux font effort sur la barre.

Ah! la mort n'aime pas qu'on rouvre sa paupière. C'est difficile.

Tous deux s'interrompent et reprennent haleine.

Un cloître est un étrange lieu. Il s'y passe parfois des choses sombres.


Dona Rose


Dieu! Je tremble.


Don Sanche


, pesant sur le levier.

Cette dalle est bien lourde.


Dona Rose


Elle cède! Le bloc s'écarte.

La dalle commence à remuer.


Don Sanche


Encore un effort. Un peu d'aide.

Rose appuie sur la barre. Sanche pousse la pierre. Le caseau se rouvre.


Dona Rose