Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Théâtre, tome IV.djvu/35

Cette page n’a pas encore été corrigée


avec un signe affirmatif. }}

Ses droits vont jusqu'au Tage.


Le Marquis, à part.


Sanche de Salinas! Burgos! Il se pourrait?


Le Roi, au prieur.


Poursuis. Oui, tout cela se construit en secret.

Ce Sanche est mon cousin. Mais je croyais la branche

Eteinte.


Le Prieur


On garde ici secrètement don Sanche.

On l'a fait élever dans ce cloître, en mettant

La nièce du vicomte auprès de lui.


Le Marquis, à part.


Pourtant Je les croyais tous morts.
    
Oh! quelle découverte! Qu'est-ce que j'entrevois?

Cet enfant caché, certes,

C'est lui. Je me sens pris aux entrailles.

Voici Du nouveau.


Le Roi, au marquis.


Ce couvent désert est bien choisi.


Le Prieur


L'infante et l'infant sont fiancés, et vont être

Epoux bientôt. Ils ont tous deux le même ancêtre.

Cet ancêtre est un saint qu'ici nous invoquons,

Dont le fils, Loup Centulle, était duc des gascons;

Puis Luc, roi de Bigorre, et Jean, roi de Barége,

Puis le vicomte Pierre, et Gaston cinq...


Le Roi


Abrège.

{{Personnage|Le