Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Théâtre, tome III.djvu/581

Cette page n’a pas encore été corrigée


Front mort, main froide, œil cave.
Oui, mon nom est charmant en Corse, Ginevra!
Ces durs pays du nord en font Guanhumara.
L'âge, cet autre nord, qui nous glace et nous ride,
De la fille aux doux yeux fait un spectre livide.
Elle lève son voile et montre à Job son visage décharné et lugubre.
Tu vas mourir.

Job.
Merci!

Guanhumara.
Vieillard, attends avant
De me remercier. — Ton fils George est vivant.

Job.
Ciel! que dis-tu ?

Guanhumara.
C'est moi qui te l'ai pris.

Job.
Par grâce !

Guanhumara.
Il avait ce collier au cou.
Elle tire de sa poitrine et lui jette un petit collier d'enfant, en or et en perles, qu'il ramasse et couvre de baisers. Puis il tombe à ses genoux.

Job.
Pitié ! j'embrasse
Tes pieds ! Fais-le-moi voir !

Guanhumara.
Tu vas le voir aussi.
C'est lui qui va venir te poignarder ici.

Job, se relevant avec horreur.
Dieu ! — Mais en as-tu fait un monstre en ta colère,
Pour croire qu'un enfant voudra tuer son père?

Guanhumara.
C'est Otbert!

Job,