Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Théâtre, tome III.djvu/574

Cette page n’a pas encore été corrigée


tressaillant avec épouvante.
Ciel!

L'empereur, le doigt sur la bouche.
Pas de bruit.
Job, à part.
Dieu!

L'empereur.
Va ce soir m'attendre où tu vas chaque nuit.


ACTE III
Le Caveau Perdu