Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XIII.djvu/299

Cette page n’a pas encore été corrigée


Et j'ajoute à ma lyre une corde d'airain.
Les Feuilles d'Automne.