Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome X.djvu/203

Cette page n’a pas encore été corrigée


LA MARQUISE ZABETH, SCENE II==



Gallus.

Et tu dis donc qu’elle a…
Moi qui ne quitte point Zabeth…
Gunich, à part.
Ce qui m’agace.
Gallus, continuant.
Je n’en sais pas si long que toi, baron sagace.
Combien d’amants dis-tu ?


Gunich.

Sans vous compter, déjà
j’en ai vu sept ou huit passer. Cela changea
comme un décor.


Gallus.

Combien de dettes ?


Gunich.

Elle achève
son second million, je pense.


Gallus.

Bonne élève.


Gunich.

Et vous allez garder cette femme ?


Gallus.

Morbleu !
C’est mon chef-d’œuvre.