Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome VII.djvu/277

Cette page a été validée par deux contributeurs.



VI


LE GRAND SIÈCLE.


Ce siècle a la forme
D’un monstrueux char.
Sa croissance énorme
Sous un nain césar,
 
Son air de prodige,
Sa gloire qui ment,
Mêlent le vertige
À l’écrasement.

Louvois pour ministre,
Scarron pour griffon,
C’est un chant sinistre
Sur un air bouffon.

Sur sa double roue
Le grand char descend ;
L’une est dans la boue,
L’autre est dans le sang.

La mort au carrosse
Attelle, — où va-t-il ? —
Lavrillière atroce,
Roquelaure vil.