Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Correspondance, tome III.djvu/45

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


manuscrit. Je reçois votre titre. S’il en est temps encore, je vous engage de toutes mes forces à supprimer le :

par les principaux écrivains de France[1].

On ne se dit pas de ces choses-là à soi-même. Laissez-le dire au public. Mettez simplement :

Paris-Guide


et rien avec. À bon vin point d’écriteau. Tout le monde vous donnera le même conseil que moi. — Avez-vous transmis mes six discours de l’exil au Charivari ? — Est-ce que M. Henri Rochefort n’est plus du livre ? Ce serait bien regrettable. — Je vais faire de nouveaux efforts pour y faire rentrer Vacquerie, Meurice, et y faire entrer Charles. Je le leur demande. Je vous écris in haste.

À bientôt une lettre. Mille cordialités.

V. H.[2]


À Paul Meurice[3].


14 mai.

Ô ma providence, c’est encore à vous que j’ai recours. Voici pourquoi. J’aurais mieux aimé ne signer pour Ruy Blas qu’après Hernani joué. Mais ce que vous indiquez doit être fait d’abord. Vous trouverez donc sous ce pli la lettre-traité ratifiée par moi. C’est dit. Maintenant la question n’en subsiste pas moins, la reprise d’Hernani contient de l’inconnu, il peut être de ma dignité de ne pas pousser plus loin l’épreuve sous ce gouvernement à la merci et à la discrétion duquel je me trouverais, et comme je dois toujours tout sacrifier à ce qui pourrait être un devoir politique, je veux conserver le droit d’interdire, si je le juge consciencieusement nécessaire, la reprise ultérieure de mon répertoire, jusqu’au jour où, la liberté rentrant, je rentrerai moi-même.

Pesez, dans votre infaillible amitié, ce que vous devez dire à ce sujet à M. de Chilly, je m’en rapporte à vous, sûr qu’en lui remettant le traité, vous saurez me maintenir l’exercice d’un droit de conscience dans une éventualité du reste peu probable.

Tendre shake-hand.

  1. Paris-Guide parut avec ce sous-titre : Rédigé par les principaux littérateurs et savants français.
  2. Collection Louis Barthou.— Paris. Historique. Édition de l’Imprimerie Nationale.
  3. Inédite.