Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Choses vues, tome I.djvu/461

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Attentat de Joseph Henri. — Manuscrit rempli d’intercalations, d’ajoutés collés en marge ; entièrement de la main de Victor Hugo, sauf le texte de ses discours ; en tête de ce texte, une note : 27 août. Dicté par moi en rentrant de la séance secrète.

Deux croquis représentant Joseph Henri : le premier biffé ; le second, reproduit page 157, porte en marge : Très ressemblant.

À la Chambre des pairs. 1846-1847. — Chaque feuillet porte en tête le titre : Faits contemporains, sauf le premier, sur le général Fabvier, qui ne porte qu’un mot : Profils.

Visite la Conciergerie. — Sur la couverture de ce dossier, au-dessous du titre, un croquis représentant un bonhomme aux rares cheveux hérissés, à l’œil rond, au nez long et pointu, montrant des dents inquiétantes dans une bouche férocement entr’ouverte et faisant un magistral pied de nez.

En marge du texte, Victor Hugo a dessiné la table de torture.

Table de torture à la Conciergerie, par Victor Hugo, Choses vues, tome I.jpg

Quelques ajoutés. Pas de ratures.

1847. Procès Teste et Cubières. — Pour ce dossier de soixante-dix-sept pages, entièrement écrites par lui, Victor Hugo a pris les premières feuilles de papier qui lui tombaient sous la main ; deux de ces feuilles sont des convocations de la Chambre des pairs. Sur une page datée 10 juillet, le croquis reproduit page 257, et le portrait de l’huissier.

Un huissier par Victor Hugo, Choses vues, tome I.jpg

Affaire Praslin. — Tout le début de ce récit est dans le Journal de 1847. Le manuscrit ne commence qu’aux débats à la Chambre des pairs.

1848. — La plupart des récits de cette année étaient sous une chemise portant pour titre : Révolution de 1848. — Faits, pièces, etc. Outre les récits publiés, on trouve dans ce dossier une lettre intéressante publiée dans l’Historique, page 448 ; une autre lettre demandant à Victor Hugo sa protection ; un feuilleton de l’Assemblée natio-