Page:Hervey - La Famille de Mourtray T1.djvu/62

Cette page n’a pas encore été corrigée



CHAPITRE III.


Au jour fixé pour le premier bal, la famille de Dovvnton-Hall se rendit à Wilmington ; Mourtray lui-même, sur les instances caressantes de sa fille, consentit à être de la partie ; mistriss Mourtray se pressa tant, se donna tant d’agitation qu’ils arrivèrent un peu trop tôt, car on étoit encore à table, et l’escalier n’étoit pas même éclairé. Lady Wilmington, ainsi surprise, ne fut rien moins que de bonne humeur ; elle salua très-froidement ; lady Elisabeth en fit de même, et lady Isabella qui auroit pu raccomoder les choses, étoit allée faire sa toilette. Mourtray auroit voulu dé] être de retour chez lui, blâmant la foiblesse qui l’avoit porté, contre ses