Ouvrir le menu principal

Page:Grave - Les Aventures de Nono.djvu/97

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Lorsqu’ils eurent ainsi fait une série de contorsions et de cabrioles inénarrables, de renversements insensés, de rétablissements, de suspensions et de chutes hardies ou comiques, les artistes revinrent se mettre en ligne, saluant l’assemblée qui applaudissait enthousiasmée.

Mais, instantanément, disparut leur défroque de grenouilles, ils apparurent habillés de maillots bleu-ciel dont les broderies et les paillettes d‘argent les faisaient ressembler à de jolis papillons.

Et les jeunes spectateurs reconnurent cinq de leurs camarades qui, en cachette, leur avaient préparé cette surprise.

Les applaudissements redoublèrent lorsqu’on les eût reconnus.

Eux, impassibles, saluèrent, et commencèrent aux barres parallèles, composées de quatre rangs, une série de tours d’équilibre et de sauts, qui soulevèrent à nouveau les applaudissements enthousiastes de la jeune assistance, qui frappait encore énergiquement des mains après que les petits artistes se furent retirés dans le salon